vendredi 14 janvier 2022

Justice française devenue folle !

 

 

Bonjour mes ami-e-s.

Récemment, une de mes connaissances m'a montré des documents français qui font froid dans le dos.

Le 30 novembre 2021 est déposée au Tribunal Judiciaire de Bayonne une plainte pour HOMICIDE VOLONTAIRE.

Ce n'est pas de la roupie de sansonnet.

Moins d'un mois plus tard, le plaignant reçoit un avis de CLASSEMENT SANS SUITE, pour le motif suivant :

Les faits dénoncés ou révélés dans le cadre de cette procédure ne sont pas punis par un texte pénal

Ce qui signifie que tuer quelqu'un, même de sang froid, ne nécessite pas de sanction.




N'EST-CE PAS EFFRAYANT ?

A BIENTÔT CAR ...


A SUIVRE ...

dimanche 17 octobre 2021

Que c'est beau l'amour filial désintéressé !


 Ô rime avec beauoooo !

 

 Bonjour mes ami-e-s et autres.

Voici quelques preuves d'une réelle capacité d'amour, totalement dénuée d'intérêt matérialiste.





Où l'on voit que la tant aimante et oblative fille Anne :

- se fait un chèque de 1000 euros à son nom, en utilisant le chéquier de son père enfermé dément sénile et en imitant sa signature (il faut l'aider à signer, le pauvre bonhomme ...) le 20 juillet 2010, soit 6 jours avant le décès de la seconde femme en soins palliatifs de son père.

- déclare la perte (et donc le vol) de la carte bleue de la seconde femme de son père, laquelle est décédée depuis 5 jours au moment de la déclaration de perte de la dite carte bleue. 

- utilise à son profit, le 12 août 2010, la carte bleue volée de son père enfermé tout près de Vannes (L'Hespérie à Arradon), et devenu veuf depuis presque 3 semaines, pour retirer 300 euros d'argent liquide au distributeur LCL de Vannes.

- utilise la carte bleue volée de son père enfermé pour payer de l'essence, des courses à son profit, alors qu'elle fait des allers-retours Vannes-Paris-Vannes via Pau, histoire de toucher les chèques libellés à son nom.

Donc du 20 juillet 2010 au 25 août 2010 : 1000  + 300 + 400 (virement mensuel du père depuis des lustres) + 701, 31 = 2 401, 31 euros sur le dos du père grand handicapé mental et devenu tout récemment veuf (le 26 juillet 2010).

Sans oublier les chèques maternels : 1000 euros le 24 juillet 2010, soit 2 jours avant le décès de la seconde femme de son père, et 1000 euros le 26 août 2010, alors que sa soeur Agnès vient de découvrir le veuvage de leur père (lequel est immédiatement protégé, en urgence, le 31 août 2010, par la juge des tutelles de Vannes, prévenue par la fille Agnès).


Au total, la très aimante fille Anne s'est fait en 1 mois :  4 400 euros (laissons tomber les centimes) sur le dos d'une morte, d'un vieux papa de 90 ans enfermé dément sénile, et d'une vieille maman de 90 ans.

Vol de la carte bleue du père, vol de la carte bleue de la seconde épouse morte du père.

Que c'est beau l'amour filial désintéressé !

 

Où l'on voit que la tant aimante fille Anne, sans doute très effondrée par la mort de son père, le 26 mars 2012, va voir sa mère le jour même (Madame MAGNE, née ANQUETIN, ex-GOUINGUENET) pour la soutenir moralement.

Certes, 1 000 euros ...

Les dons familiaux, c'est déductible des impôts par le donateur, et déclarable par le donataire ?

Ah là là, avec toutes ces histoires d'évasions fiscales "PANDORA PAPERS", on s'y perd.

Où l'on voit que la fille tant aimante prend 400 euros avec la carte bleue volée à sa maman tant aimée, en janvier 2014 et à Boulogne-Billancourt où la dite fille empathique vit à ce moment-là, sans doute pour faire un cadeau à sa maman tant aimée (qui ne sort plus de chez elle à Pau depuis des lustres), puisque cette dernière n'a plus que 254,79 euros sur son compte-courant mi-janvier 2014.

Vol de la carte bleue de sa vieille mère de 93 ans, après avoir hérité d'environ 600 000 euros de son père.

Que c'est beau l'amour filial désintéressé !




Où l'on voit que la maman (tant aimée) est décédée le 27 janvier 2019.



Où l'on voit que les loyers de l'immeuble de Dieppe, dont la maman est usufruitière (donc jusqu'à sa mort le 27 janvier 2019), ne lui sont pas versés (décision prise AVANT le décès de la maman) et sont donc détournés au profit de la non-encore propriétaire le 24 janvier 2019, à savoir la fille qui aime tant sa maman, puisque sa maman lui avait fait donation (en avance d'hoirie, donc entrant dans la succession) du dit immeuble de Dieppe.

Que c'est beau l'amour filial désintéressé !

A propos, que fait la Justice de l'Etat français, financée par les impôts du peuple français ?

Elle laisse courir, histoire que tout soit "prescrit" ?

Ce n'est pas parce que c'est prescrit que cela n'a pas eu lieu. Restons dans la Raison rationnelle. Le Temps n'efface rien; Caïn en sait quelque chose ...

Pour les victimes des curés catholiques pédophiles, couverts par leurs hiérarques pour ne pas faire de tort à leur institution ecclésiale, c'est pareil ?

Kif-kif dans le sordide "chuuuuut".

Et vous, qu'en pensez-vous ?

A bientôt car ...


A SUIVRE ...

 

 

Ouaou ! Un peu d'air pur, cela fait du bien !
 

 

samedi 16 octobre 2021

LOINTAINE TRANQUILLITE FUSION.

 


Lentement avançant, courbé de tant de maux,

Prudemment hésitant, évitant les étaux,

Des à-coups se gardant, préférant pas-à-pas,

Un homme cheminait vers le son de son glas.

---

Nullement affolé, il allait non pressé,

Vers le flou terminal de son "vivre au passé".

Les ans filaient leur temps à ne vouloir cesser,

Irrémédiablement, son linceul de tisser.

---

Lucide et clairvoyant, surveillant alentour, 

Des autres il prévoyait les instincts de vautour.

Ne désirant pas plus que ne donne Nature,

Il brisait les mirages, au diable la luxure !

---

Tout jeune il avait su, les méfaits des abus,

Il entendit des peurs, les refrains éperdus,

Aux excès il mit fin, cruels "au revoir",

Mais sortit lumineux, libre du désespoir.

---

Ayant connu dégoût, mépris et fols regrets,

Traversé de l'ennui, les sombres solitudes,

Evité des vilains, viles vicissitudes,

Dévoilé du serein, les mille et un secrets,

---

Il découvrit surpris, ébahi, détendu,

D'un terme chaleureux, la douce courtoisie,

Car il avait tracé, dessiné et fendu,

Le sillon valeureux d'une vertu choisie.

 

Lacanau, le 17 octobre 2021.

Agnès GOUINGUENET. 

 


 


mercredi 13 octobre 2021

TEMPORELLE, RITOURNELLE.

 


Patience, prudence

Désir, soupir

Espoir, vouloir

Attente, détente

Regret, discret

Souhait, satisfait

---

Toujours, détours

Jamais, j'aimais

Parfois, des bois

Avant, se relevant

Désormais, des palais

Autrefois, émois

---

Après, décès

Pendant, perdant

Souvent, nez au vent

Avenir, prévenir

Présent, pressent

Devenir, finir.

 

Lacanau, le 13 octobre 2021

A4 

 


 

lundi 11 octobre 2021

Complications cardio-artérielles post-vaccination anti-Covid - 19 (suite et fin).

 

Là, c'est un lac ...

 

Bonjour mes ami-es et autres.

Vous commencez à me connaître. 

Quand c'est bien, je le dis; quand ce n'est pas bien, je le dis aussi.

Or donc, à l'Hôpital Saint-André de Bordeaux, Unité de Cardiologie - Hypertension artérielle, c'est plus que parfait.

Je leur téléphone le 6 octobre 2021 pour poussées d'HTA pouvant aller jusqu'à 16/12, avec joues rouges +++ et envies impérieuses d'uriner, survenant depuis 10 mn après la seconde injection IM de vaccin Pfizer anti-Covid-19, le 24 septembre 2021 vers 14h. Avec parfois pouls rapide, pouvant aller jusqu'à 109 / mn au repos + extrasystoles.

La secrétaire du service fait tout ce qu'elle peut et me trouve une place pour le lendemain à 11h, en consultation avec le Docteur Julien DOUBLET.

Ce jeudi 7 octobre 2021, on me pose un Holter vers midi, que je dois garder jusqu'au lendemain à midi, en continuant mes habitudes d'activités et de prises d'Avlocardyl, mais en arrêtant le Loxen, qui ,m'avait été prescrit ailleurs.

Un nouveau RDV est pris rapidement, le lundi 11 octobre à 10h40 (ce matin), pour rendre l'appareil de mesure + nouvelle consultation avec le Docteur Julien DOUBLET. 

Résultats :

 


(les explications manuscrites sont de moi).

 

Donc rien d'alarmant, d'autant que je ne ressens plus de poussées depuis samedi 9 octobre minuit; la dernière poussée date du samedi 9 octobre à 17h30, au lit, au réveil d'une sieste avec TA à 15/10 et pouls à 110 (avais-je fait une sorte de cauchemar ?).

Cela a duré 2 semaines; on verra si cela dure plus longtemps.

Bien.

Nous avons discuté avec le Docteur Julien DOUBLET, car je lui ai demandé ce qui m'était arrivé.

Selon lui, le vaccin Pfizer peut provoquer une stimulation du système "Rénine-Angiotensine-Aldostérone", ce qui expliquerait les envies impérieuses d'uriner (effet Rénine) + joues rouges par vasodilatation + poussées de TA par vasoconstriction (effets Angiotensine-Aldostérone).

En effet, ce système est franchement complexe :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Syst%C3%A8me_r%C3%A9nine-angiotensine-aldost%C3%A9rone 

Ma fois, depuis hier matin, tout va bien et je n'ai eu aucune poussée.

En ce qui me concerne, il y avait aggravation des poussées d'HTA par un coeur rapide au repos, avec extrasystoles ventriculaires. 

Tout est calme actuellement, mais sous Avlocardyl.

Donc félicitations à l'Unité de Cardiologie-Hypertension artérielle de l'Hôpital Saint-André à Bordeaux (secrétariat, personnel para-médical, toubib).

Je ne ferai pas la 3ème injection. 

Ras-le-bol.

A bientôt car ...

A SUIVRE ...

 


 

Bigre le jardin pousse ! C'est beau un olivier.
 

 

 

dimanche 10 octobre 2021

POURQUOI S'ENVOYER UN MAIL A SOI-MÊME ?



Bonjour mes ami-e-s et autres.

Que c'est beau, la mer !

Figurez-vous que j'ai retrouvé un échange de mails assez étonnant.

Certes, mademoiselle Anne G possède deux adresses mail différentes. 

Mais pourquoi s'envoyer un mail écrit par soi-même à soi-même ?

 

envoyé : 7 septembre 2019 à 11:13
de : anne.gouinguenet@
à : Gouinguenet <gouinguenet.agnes@
cc : Anne Gouinguenet <anne.gouinguenet@
objet : Re: Maman et Dieppe.


Quelles sont ces "preuves irréfutables"?
Quelle est l'hypothèse concernant les auteurs et les commanditaires?
Y-a-t-il une enquête officielle en cours?

--
Envoyé depuis l'application myMail pour Android

mercredi, 04 septembre 2019, 03:27PM +02:00 de Gouinguenet gouinguenet.agnes@
Bonjour Anne.

Nous avons désormais la preuve irréfutable que la mort de Maman a été décidée de son vivant.

Je crains que l’on ne veuille te faire « porter le chapeau », car tu es une proie facile.

Je ne te crois pas coupable, malgré toutes les conneries que tu as accumulées.

Fais attention à toi.

As-tu fait la coloscopie + mammo + prise de sang (cancers chez nos cousins-cousine et peut-être cancer colique chez maman; sans oublier le cancer du sein de tante Geneviève) ?

Je peux encore faire des ordonnances « gratuites ».

Je t’embrasse.

Agnès.

Envoyé de mon iPhone

 

Qui donc a écrit le mail du 7 septembre 2019, ayant probablement demandé 3 jours de réflexion, en réponse à mon mail du 4 septembre 2019 ?

Réponses aux 3 questions posées :

- Madame MAGNE serait tombée de sa hauteur, se fracassant le nez. Or madame MAGNE ne pouvait plus se lever toute seule de son lit depuis 15 jours. Je le sais puisqu'elle vivait chez moi. C'est moi qui l'aidais à se lever et à se recoucher.

Je mens et mademoiselle Anne G ne ment jamais ?

- Pourquoi "auteurs" et commanditaires" au pluriel ? Des créanciers de mademoiselle Anne G, en permanence criblée de dettes depuis la fin des années 1980 ? Or, puisque c'est Agnès GOUINGUENET qui fut nommée curateur de madame MAGNE, née ANQUETIN, ex-GOUINGUENET, leur maman, Mademoiselle Anne G ne recevait plus un sou de sa mère depuis mars 2014.

Mademoiselle Anne G était-elle encore criblée de dettes en janvier 2019 ? De quoi vivait-elle puisqu'elle n'a jamais déclaré le moindre travail et n'a donc aucune retraite ? Pourtant, elle n'est nullement handicapée et, étant née en 1947, n'a jamais connu la moindre période de chômage en France, comme actuellement.

Certes, du vivant de ses parents, elle se faisait entretenir par eux. Pauvre Robert LEBEL-JEHENNE, qui m'avait téléphoné un jour inquiet, me disant que nos parents n'étaient pas chics de laisser tomber leur fille aînée Anne ... Olé sa réaction quand j'ai rétabli la vérité des faits ! A la mort de son père, en mars 2012, mademoiselle Anne G a hérité d'une belle somme (plus de 500 000 euros), tout en continuant à se faire entretenir par sa mère. Mais à partir de mars 2014, la source maternelle se tarit net.

- Y a-t-il une enquête officielle en cours ? Là, il faut demander au Procureur de la République de l'époque à Bayonne, à savoir monsieur Samuel VUELTA-SIMON, qui avait déjà considéré Mademoiselle Anne G blanche comme neige alors qu'elle avait volé la carte bleue de sa vieille maman affaiblie, preuves multiples à l'appui.

https://www.blogger.com/blog/post/edit/6938423187085510060/1382335063824064342

ou bien ...

https://blogs.mediapart.fr/agnes-gouinguenet/blog/200421/qui-vole-la-carte-bleue-de-madame-cecile-magne-nee-anquetin-ex-gouinguenet 

Sans oublier :

 

(Palais de Justice de Pau, le 4 mars 2014. Guichet Unique de Greffe)
 
Monsieur le Procureur (Pau)
 
Par la présente, je vous informe porter plainte contre ma soeur Mademoiselle Anne GOUINGUENET, pour abus de faiblesse sur notre mère Madame Cécile MAGNE, 93 ans 3/4, née le 30 juin 1920 et domiciliée Résidence de France, immeuble Normandie, 7 avenue du Général de Gaulle à Pau (64).
Il s'agit d'une récidive car j'ai dû protéger notre père feu le Docteur Charles GOUINGUENET, ex de notre mère, qui fut mis sous protection judiciaire en urgence par Madame Mylène SANCHEZ, juge des tutelles à Vannes. 
Pièces à conviction dans un courrier postérieur.
Merci.
Dr A GOUINGUENET.




Et la réponse du Procureur de Bayonne (SVS) :

 




Bref, on a toutes les preuves de l'abus de faiblesse d'une fille sur sa vieille mère, et le Procureur de la République française à Bayonne dit : Circulez, il n'y a rien à voir.

C'est tout de même surprenant, vous ne trouvez pas ?

Et vous, qu'en pensez-vous ?

A bientôt car ...

 

A SUIVRE ...

 

 

Hop là, les ancêtres briochins, les retrouvailles c'est pour plus tard, même si certaine injection mortifère aurait pu précipiter la fête familiale !
 

 

vendredi 8 octobre 2021

Témoignage complication grave vaccin anti-Covid 19 (suite).

 

C'est beau !

 

Bonjour mes ami-e-s et autres.

Voici l'état de ma TA et de mon coeur il y a 2 ans, c'est-à-dire hier.

J'avais alors 69 ans.

C'est une épreuve d'effort, effectuée chez et par le Docteur Carole DOSSETTO (une fille bien, normale), à Saint-Jean-de-Luz :

Où il est noté que je n'ai aucun signe d'hypertension artérielle (HTA) ni avant, ni pendant ni après un effort mesuré.

Samedi dernier, le 2/10/2021, j'appelle le SAMU car je mesure ma TA à 16/12, ce qui est très mauvais, et mon pouls à 109, ce qui n'est pas folichon non plus, surtout au repos et avec des extrasystoles ventriculaires. Je risquais une stase sanguine intracardiaque, donc une thrombose artérielle et une embolie artérielle mortelle à tout moment.

J'attends plus d'une heure ! Des amis m'aident +++; finalement, j'ai au bout du fil une toubib de garde (une fille bien, normale), qui me dit : "On va s'occuper de vous. Les problèmes de ce type sont connus avec ce vaccin, mais pas à ce point. Je vous envoie une ambulance qui vous mènera à Bordeaux-Nord et on va vous soigner".

Les pompiers arrivent et m'amènent aux urgences d'Arès (non loin de Lacanau, mais le niveau de compétence n'est pas le même). Pas de discussion possible.

Le médecin de garde demande, avant de me voir, que l'on me donne un cp de LOXEN 50 (anti-hypertenseur à effet retard), ET CE N'EST PAS FAIT par le personnel infirmier de garde. Ce personnel attend que je claque ?

On me met sous monitoring pendant un bon 2h. Le médecin de garde passe et l'on me donne illico le comprimé "oublié" de LOXEN 50.

Et l'on me renvoie dans mes pénates par ambulance. Le personnel infirmier me dit qu'il faut que je me dépêche car il y a d'autres patients. 

Virée la fille, et qu'ça saute !

Un détail inouï : dans une ambulance, le patient est proche de l'ambulancier qui ne conduit pas. Forcément. Eh bien l'ambulancier (une entreprise privée) qui ne conduisait pas (ils sont deux) m'a dit de ne pas m'approcher de lui car "je l'oppressais" ! SIC. J'ai pensé qu'il devait changer de métier au plus vite, voire qu'il avait besoin de soins psy tout aussi urgemment.

Mais on est où, là !

Compte-rendu :


 

Depuis, j'ai refait une poussée d'HTA à 15/13 le mercredi 6/10/2021, alors que j'étais assise au téléphone. C'était moins grave car le pouls était à 90. Mais sale sensation de malaise.

Il n'y avait pas d'ambulancier disponible (SIC !) et au bout de 2h, j'ai eu la visite des pompiers. Mais la poussée d'HTA avait largement eu le temps de passer ...

Mon actuel médecin généraliste, ultra-pro-vaccin anti-Covid-19, s'est mis d'accord avec eux pour que je me fasse moi-même l'ordonnance pour un Holter (enregistrement pendant 24h) de la TA.

L'hôpital Saint-André a fait le maximum. La secrétaire de cardio fut très chouette.

Holter posé hier à midi à Saint-André (j'ai pris un taxi local, adorable), après avoir discuté avec un jeune cardiologue, qui a fait ce qu'il fallait. 

A bientôt car ...

A SUIVRE ...

 

 

Dernière trouvaille dans mon jardin !

C'est si joli ...