jeudi 23 mars 2017

MERCI LA BRETAGNE DE PAPA CHARLICK !

(Feu papa Charlick et feue sa maman, ma "mamé")

Bonjour mes ami-e-s.

Le triste et navrant déballage actuel des affaires politiques françaises m'a donné l'envie d'un salutaire retour à mes sources bretonnes.

Merci papa de ne jamais m'avoir fait de grandes déclarations, mais de toujours m'avoir donné l'exemple.

Merci papa de ne jamais m'avoir "payée" quand je te faisais le "caddy" au golf de Coutainville. Car un père ne doit pas faire travailler sa fille adolescente. Tu m'as alors appris le respect de l'enfant, et la gratuité de l'entraide générationnelle.

Merci papa de ne jamais m'avoir demandé de t'aider pour régler tes impôts. Tu m'as alors appris la fierté.

Merci papa d'avoir pris en charge mon grand-père maternel, ton beau-père, jusqu'à sa mort et sans mot dire. Tu m'as alors appris qu'on ne laisse pas tomber les gens âgés affaiblis, quoiqu'ils aient fait.

Merci papa de m'avoir parfois doucement réveillée parce que tu partais à 3h du matin afin d'aller visiter, gratis pro deo, un malade qui te tracassait et t'empêchait de dormir. Tu m'as alors appris ta médecine oblative.

Merci papa d'avoir souvent "bouffé du curé" mais de n'avoir jamais hésité à laisser discrètement un billet au presbytère, quand tu voyais que la soutane était mal rapiécée. Tu m'as alors appris la tolérance, la laïcité et l'humanisme.

Merci papa de m'avoir transmis la nécessité de l'indépendance financière par le travail, que l'on soit fille ou garçon. Tu m'as alors appris l'égalité femme-homme, et l'indispensable accession à l'autonomie par la confiance en soi, rendant l'effort moins pesant.

Merci grande "mamé" de m'avoir donné un tel papa, et de m'avoir recueillie chez toi, alors que tu n'étais plus toute jeune, pour m'aider à faire mes études dans ta paix affective. 

Merci grande "mamé", de m'avoir offert ton piano pour que je fasse mes premières gammes à 8 ans.

In memoriam ...

A bientôt car ...

A SUIVRE ...
(Le Golfe du Morbihan, quelque part du côté de l'île de Berder)
  

mardi 21 mars 2017

Choisir Emmanuel Macron : 10 premières raisons.





Bonjour mes ami-e-s.

Pourquoi choisir Emmanuel Macron les 23 avril et 7 mai prochains ?

Parce qu'il s'engage à :


1 - Ne pas promettre la lune aux Français-e-s (qui ne sont pas dupes), tout en proposant à la France un projet financièrement réalisable, compte-tenu de sa dette.

Donc :

- Pas de revenu universel actuellement, car nous n'en avons pas le moindre sou.

- Emprunter 50 milliards à taux quasi nul, pour financer les réformes indispensables, qui permettront de faire 60 milliards d'économies. Le compte est bon.


2 - Garder notre belle et stable Vème République, car l'urgence de la France est actuellement socio-économique et non pas institutionnelle.


3 - Favoriser l'entreprise et la prise de risque pour créer des emplois, tout en assurant à tout le monde le droit à l'échec.

Donc :

- Diminution des charges patronales et diminution de l'impôt sur les sociétés (normalisation européenne, de 33,3% à 25%).

- Chômage réglementé universel, même pour les indépendants.


4 - Insister sur la retraite par répartition (les jeunes travailleurs paient pour les retraités) et supprimer les nombreux régimes spéciaux inégalitaires.

Donc :

- Maintien de l'âge du départ à la retraite à 62 ans.

- 1 euro cotisé donnera les mêmes droits à la retraite, que l'on soit artisan, fonctionnaire, travaillant à la SNCF ou clerc de notaire.


5 - Maintenir la France dans l'Europe, seul moyen d'en améliorer l'efficience, mise à mal par trop de laxisme. Vous nous imaginez revenir au Franc ?


6 - Mettre la jeunesse française "en marche" vers son avenir, en instituant:

- 1 mois de service militaire, qui aura au moins le mérite de faire expérimenter au plus grand nombre la mixité sociale, et de diagnostiquer l'illettrisme, terrible échec de la transmission des savoirs fondamentaux.

- 1 trimestre de service civique sanitaire pour tous les étudiants en santé, qui apprendront ainsi l'importance majeure de la prévention, et un certain "don de soi".


7 - Respecter la COP21 et proposer une sortie progressive du nucléaire, qui ne sera réalisable qu'en assurant une transition énergétique durable.

Donc : maintenir le cap de 50% d'énergie nucléaire en 2025.


8 - Donner la priorité aux services de renseignement dans la programmation militaire, afin de mieux endiguer les risques terroristes.


9 - Supprimer la gabegie des médicaments, en imposant leur vente à l'unité (7 milliards d'euros d'économie par an !).


10 - Moraliser la vie publique des élu-e-s, sinon il y a trahison de la parole donnée.


A bientôt car ...

A SUIVRE ...


 

     

vendredi 10 mars 2017

Ouf, ma France, tu as trouvé Emmanuel Macron !





Bonjour mes ami-e-s.

Sans le dire mais en le faisant, Alain Juppé vient de passer le flambeau de la droite républicaine laïque et non bling-bling à son cadet Emmanuel Macron, via François Bayrou.

Forte de mon billet d'invitation et de ma carte d'identité, j'ai pris la route avec ma petite auto vers Talence, où Emmanuel Macron tenait son meeting, organisé dans l'urgence, en remerciement "diplomatique" du retrait définitif de l'actuel Duc d'Aquitaine.

Alors que j'avais bien vérifié mon niveau d'essence, j'apprends que la salle fut vandalisée dans la nuit mais que le meeting est maintenu. Ouf, car j'avais réservé une chambre d'hôtel.

Ne connaissant pas du tout la zone universitaire de Bordeaux, je découvre la "Business School". Je suis loin de mon "Hôtel-Dieu" de Rouen, où je fis mes premières autopsies humaines ... l'esprit de l'ami Xavier vient titiller ma conscience ...




Je découvre mon hôtel, caché au milieu des buildings.




(petit oasis de fraicheur naturelle, au milieu d'un désert de bitume ...)


Accrochée à ma carte de Bordeaux, je mets le cap vers l'Espace "Medoquine", lieu du meeting. Après quelques pertes de repères géographiques, je trouve enfin mon bonheur, d'autant qu'une place de parking me tend les bras, tout à côté. Youpi !

Ambiance de prévention des risques...



Ah c'est là ! Je ne sais pourquoi, j'ai une pensée pour l'amie "Dodu" ... 

Il est 17h; nous commençons une longue station debout.




Avec moi, attendent des gens de tout âge, de tout milieu social. Beaucoup de jeunes. Certains font aussi les meetings d'autres candidats (donc rien n'est acquis !). C'est moins "huppé" qu'au meeting de "Juppé" à Bordeaux début novembre.

En levant les yeux, je découvre les panneaux de bois qui ont réparé les dégâts du vandalisme de la nuit précédente (Il y en a beaucoup plus à l'intérieur de la salle, mais ma photo fut ratée).


Allons bon, le service d'ordre "En Marche !" nous dit : les hommes à gauche et les femmes à droite. Mon sang égalito-paritaire ne fait qu'un tour. Puis, on nous explique que c'est pour la fouille des sacs ... ouf, j'ai eu peur !



Il est 18h. Je suis dans la salle. Une dizaine de rangs de places assises (gens handicapés, un peu malades ou VIP ... j'ai vu notre Nathalie nationale !).




Le public sur scène n'est manifestement pas professionnel du théâtre. D'où la nécessité de les faire répéter pour dire "Emmanuel Macron Président" en rythme ... le "GO" y met beaucoup d'ardeur car certains figurants semblent avoir d'autres dons que celui de la musique ...




Ah ! Brigitte Macron arrive, avec sa coupe de cheveux ressemblant à celle de Danielle Mitterrand / Mireille Darc. Très détendue.  

Le meeting commence; le maire de Talence (MoDem) est ovationné car il a réparé la salle en deux temps trois mouvements; puis intervient la jeune et talentueuse référente EM de Gironde; puis l'excellent député Leroy, que nous avions apprécié à Ondres.

Emmanuel Macron fait son entrée en scène. Tranquille, déterminé, souriant, sûr de lui. Il remercie les gens d'être venus (3000 car debout), rend hommage à Chaban (peu applaudi, mais il y a beaucoup de jeunes, qui ne l'ont pas connu) et à Alain Juppé (très applaudi), empêche les gens de siffler ses adversaires, même MLP. Très classe.



Sans papier, il redit son discours de Caen mais en moins long. Il sait que les gens sont là depuis plusieurs heures. La vision, le cap, le programme, les six chantiers ...

Il boit un peu d'eau mais pas trop. Il monte le ton pour la scène finale, mais sans excès. Il est "au top", enthousiaste, calme, posé, rassurant.




Nous chantons la Marseillaise. Liberté, Egalité, Fraternité, Laïcité. Nous sommes fiers de notre trèfle à 4 feuilles républicain. 

Le meeting est terminé. Les gens ont eu très chaud mais sont contents.


En sortant, je vois une salle de réanimation avec des pompiers. Une jeune femme à mes côtés me raconte qu'un jeune devant elle s'est effondré par terre (malaise vagal, pas grave) tellement il y avait de monde.




Il est 22h. Je suis rentrée à l'hôtel. Bonne nuit les petits. Je rêve que l'âme de mon ancêtre républicain Efflam Le Maoût se remet "En Marche !".

A bientôt car ...

A SUIVRE ...



lundi 6 mars 2017

Ô ma France, ressaisis-toi !





Bonjour mes ami-e-s.

L'heure est cruciale.

Une victoire de MLP à l'élection présidentielle n'est désormais pas exclue, bafouant "L'étranger" de Camus, écroulant une difficile construction européenne pacifiante.

En effet, monsieur FF vient de prouver son amour démesuré du pouvoir absolu.

De ce fait, s'il y a un deuxième tour MLP / FF, pourquoi choisir entre le blanc bonnet et le bonnet gris pâle ?

Le programme de FF est tellement droitier que le pacte républicain de 2002 risque de ne pas fonctionner, en cas de deuxième tour MLP / FF.

Car FF n'a rien à voir avec un Jacques Chirac de la fracture sociale, ni même avec un Giscard d'Estaing qui dépénalisa l'IVG.

Alors que faire ?

Très logiquement, nous devons aider Emmanuel Macron à imposer ses idées raisonnables, socio-libérales, avec incitation à la prise de risque entrepreneuriale ouverte au monde, tout en préservant un bouclier protecteur pour les Français-e-s sans armure (suppression de la taxe d'habitation pour 80% des Français-e-s, chômage considéré comme malheur réparable pour tout le monde, suppression de l'ISF pour celles et ceux qui risquent leur argent dans l'entreprise plutôt que le planquer dans la rente ...).

Certes, Emmanuel Macron est jeune. 

C'est pourquoi IL FAUT LE SOUTENIR !

Ecoutez cette réponse improvisée :

https://www.facebook.com/EmmanuelMacron/videos/1923877661178144/?pnref=story

Du grand art. 

C'est autre chose que payer des gens pour venir à un meeting, participant ainsi à l'écriture d'un "faux" en démocratie.

A bientôt car ...

A SUIVRE ...


(Attention, danger !)

 

dimanche 26 février 2017

Monsieur Jean-Jacques URVOAS a raison (bis).

(Ah je suis très fière de mon ancêtre breton, Efflam Le Maoût,
fondateur de la pharmacie éponyme à Saint-Brieuc, et qui fit la révolution française du côté des Idées des Lumières !) 
 
 
Bonjour mes ami-e-s.
 
Monsieur Jean-Jacques URVOAS, actuel garde des Sceaux, n'a pas tort de considérer que la campagne électorale actuelle ne doit pas soustraire les candidats au bon fonctionnement de la Justice.
 
http://abonnes.lemonde.fr/election-presidentielle-2017/article/2017/02/26/le-garde-des-sceaux-exclut-toute-pause-electorale-dans-les-enquetes-visant-les-candidats_5085684_4854003.html
 
En effet, tout-e candidat-e se présentant au Suffrage universel du Peuple français car il-elle brigue la Magistrature suprême, est en DEVOIR d'être au-dessus de tout soupçon, tant sur le plan légal (ce serait un comble !) que moral.
 
Il est donc indispensable que la Justice fasse son travail AVANT le vote, car après, il sera trop tard. 
 
Tout le monde sait que messieurs François BAROIN et Jean-Jacques URVOAS sont francs-maçons. 
 
Espérons que cette belle Fraternité n'influencera pas certaines décisions de Justice.

Soyons optimistes, puisque monsieur Jérôme CAHUZAC, lui-même franc-maçon, fut empêché, et de façon tout à fait juste. 
 
A bientôt car ...
 
A SUIVRE ...
 
(Meuh non, ce ne sont pas des burqas !)
 

vendredi 17 février 2017

Conditions d'éligibilité en France.

(Là, nous sommes en Espagne ...)

Bonjour mes ami-e-s.

Connaissez-vous les conditions requises, en France, pour être éligible, en particulier à la Magistrature suprême ?

Les voici :

http://www.vie-publique.fr/decouverte-institutions/citoyen/participation/etre-elu/quelles-sont-conditions-pour-etre-elu.html

Il est noté : "Faire preuve de dignité morale".

Cela veut-il dire être exempt de tout soupçon de corruption ? 

Sans aucun doute.

Qui donc est le juge de cette condition ? 

Le Conseil constitutionnel ? 

Sans aucun doute :

http://www.conseil-constitutionnel.fr/conseil-constitutionnel/francais/election-presidentielle-2012/missions-du-conseil/les-missions-du-conseil-constitutionnel-pour-l-election-presidentielle.104279.html

Où nous lisons, au deuxième paragraphe :

"Outre l'obligation de satisfaire aux conditions générales d'éligibilité, le candidat potentiel doit ..."

Mes ami-e-s, pensez-vous que les candidat-e-s à l'élection présidentielle française de 2017 font tou-te-s preuve de "dignité morale" ?

Tout à coup, j'ai un doute. Et vous ?

A bientôt car ...

A SUIVRE ...

(Eh oui, il faut marcher droit ...)

lundi 13 février 2017

Vive Emmanuel Macron ! Vive la France solidaire de la COP21 !

(Ah c'est sympa ! ...)

Bonjour mes ami-e-s.

Avez-vous lu cet article paru ce jour dans "Le figaro.fr" ?

http://www.lefigaro.fr/elections/presidentielles/2017/02/13/35003-20170213ARTFIG00169-emmanuel-macron-travaille-sa-stature-internationale-avec-une-visite-en-algerie.php

Il ne s'agit pas seulement de stature internationale, car depuis Rothschild, Nestlé et les laits infantiles de Pfizer, Emmanuel Macron n'est pas dénué de contacts mondiaux.

En cette période où notre beau pays se trouve confronté à de sombres attentats, à des relents bien ténébreux de racisme teinté de vieille domination rance, à des bavures inadmissibles, il fallait avoir des "cojones" pour tenter de poser les fondations d'une véritable réconciliation pérenne franco-algérienne. 

On pose le fardeau du colonialisme; on pose le fardeau du ressentiment tellement compréhensible des anciens exploités, et de son inévitable effet boomerang; on essaie de dépasser ce conflit d'un autre âge, car le danger vient d'ailleurs. Il est planétaire, et dépend de nous tous. Bigre !

Alors essayons de faire tomber les murs d'intolérance, tentons de construire des ponts pour faciliter notre marche vers le grand nettoyage de notre encore belle planète.

Nous sommes au pied du mur à démollir. Nous n'allons pas le laisser pour les générations suivantes, quand même ! 

Alors au travail ... qui commence ?

C'est exactement ce qu'Emmanuel Macron vient d'initialiser, en allant en Algérie.

Le Destin de certains humains commence souvent par des actes fondateurs. Nous y sommes.

Favoriser la communication culturelle, unir les moyens éducatifs et universitaires, afin d'aider à la création de nouvelles entreprises et donc de nouveaux emplois, en rapport étroit avec la transition énergétique ... Ouaou !

Quel programme !

A bientôt car ...

A SUIVRE ...

(Non, non, ce ne sont pas des cardinaux catholiques romains ...)